ATELIERS 


Lieu : Kalambaka

Durée : Retrouvez les horaires des ateliers sur le planning !

La salle Kalambaka vous propose d’entrer dans l’univers traditionnel de l’Asie avec différents ateliers. Retrouvez également dans cet espace les Koidoukai et ADM Vietnam.

 

studiorigamiATELIER ORIGAMI avec Studiorigami

« Par définition, l’origami, c’est littéralement l’art du pliage du papier. L’origami peut être vu comme une architecture ou encore des mathématiques appliquées, mais toujours de façon ludique ! Sans oublier bien sûr toute la poésie qui s’en dégage. L’origami, c’est des possibilités de réalisations infinies à partir d’une simple petite feuille de papier carrée ; c’est la beauté d’une création avec ses mains dans un esprit zen. C’est aussi un moment de concentration, de jeu, d’apaisement et surtout de gratification lorsque l’on arrive réaliser la figure tant convoitée ! Vous seriez étonnés du silence qui règne parmi les enfants, par ailleurs plein de vie, pendant un atelier origami ! Je vous invite tous dans ce petit monde magique : adultes, enfants, séniors, tous les publics trouvent leur intérêt dans l’origami. » Extrait du site : www.studiorigami-fr.com/


JEU DE GO avec le club KITANI

Le club Kitani vous propose de venir découvrir le jeu de go, ce jeu fascinant dont l’origine se perd dans l’antiquité chinoise. Jeu à la fois incroyablement simple, mais immensément profond, le jeu de go est un univers à découvrir dont on ne peut atteindre la fin. Le jeu de go est très facile d’accès, n’hésitez pas à venir nous voir, il faut 30 secondes pour en comprendre les règles! mais si vous voulez vous y accrocher, attention, vous trouverez chaque jour de nouvelles choses à y apprendre. Car comme disent les chinois « La vie est un jeu de go dont les règles ont été inutilement compliquées. www.kitani.org / contact@kitani.org

 



DÉCOUVERTE DE LA LANGUE CHINOISE

Rencontrez les étudiants et apprenez les bases de la langue chinoise.

 

 

 


IKEBANA – Art Floral Japonais ( Atelier sur Inscription – 10 € )

INSCRIPTION ATELIER IKEBANA

Avec Damien Dufour de l’Ecole Ayame : Ikebana Ohara faite rencontrer l’émotion et la créativité pour des compositions uniques. L’ikebana est l’art des bouquets japonais, un art millénaire très en vogue aujourd’hui encore basé sur les philosophies orientales… Partie intégrante de la cérémonie du thé, de l’âme japonais, l’ikebana demande un chemin de pratique pour réussir à faire un bouquet harmonieux et vivant. 

 


Saveurs et HarmonieCAUSERIES ET DÉGUSTATIONS AUTOUR DU THÉ 

Chloé de Saveurs et Harmonie vous fera découvrir l’histoire du thé : 

L’histoire du thé commence par des légendes :
En CHINE, l’empereur Chen Nung, père de l’agriculture et de la médecine, s’assit au pied d’un arbre sauvage. Certains racontent qu’à la suite de recherches sur les plantes il s’était intoxiqué. Il faisait bouillir de l’eau, afin de la purifier, lorsqu’une brise se leva et fit tomber deux-trois feuilles dans cette eau frémissante. Il la vit alors changer de couleur et fut réjoui du parfum qui s’en dégageait. Il décida de goûter et découvrit un breuvage à la fois riche en arômes et aux nombreuses vertus, dont celle d’aider à la désintoxication. Les deux autres légendes, japonaise et indienne, nous parlent de Bodhidharma. C’était un prince indien qui au VIème siècle partit en Chine prêcher le bouddhisme et fonder la secte Ch’an. Cette dernière se développera au Japon, près du 6 siècles après, sous le nom de zen. Il avait fait le vœu de ne jamais dormir afin de ne pas voler un seul instant à sa mission. Malgré tout, un jour, épuisé il tomba de fatigue sur le bord d’un chemin. Et, pire encore, il rêva de femmes. A son réveil, ivre de colère, il s’arracha les paupières et les jeta. Quelques années après, en repassant au même endroit il vit que là où il avait jeté ses paupières deux arbustes avaient poussé. Des arbustes dont les feuilles ont le pouvoir de maintenir l’esprit en éveil. A la fin de sa vie il resta assis en méditation face à un rocher pendant neuf ans. Au bout de quelques années, assez lassé, il eut le geste curieux d’arracher des feuilles de l’arbuste qui poussait à proximité et de les mâche r. Il découvrit alors que ces feuilles permettaient à l’esprit de rester dans un état de concentration, chassant l’ennui. Il put ainsi poursuivre, sans bouger, sa méditation pendant neuf années. Son image finit par se graver sur le rocher et, quant à lui, il perdit l’usage de ses jambes.

Déguster le thé

Déguster les thés met globalement en jeu les sensations émises par nos 5 sens. Nos sensations ne sont pas que naturelles mais aussi culturelles. Pour mieux apprécier la liqueur du thé que l’on déguste, il est important de dissocier les perceptions et surtout les nommer.

  • Saveur Amère : Présente dans tous les thés de façon plus au moins intense, elle apporte la longueur en bouche  et sa tenue (persistance du goût)
  • Saveur Acide  : Présente dans les thés de printemps, verts ou noirs, elle apporte une certaine fraîcheur et astringence, on dit «verdeur»
  • Saveur sucrée : Perceptible mais très délicatement dans les thés sombres, les Oolong, et les thés grillés.
  • Saveur salée : Très rare mais nous la retrouvons dans certains thés verts japonais qui nous évoquent des saveurs marines et iodées.
  • Umami : Signifie «Délicieux» en Japonais, c’est une saveur très appréciée en Asie. Douce et suave elle rappelle l’eau de cuisson du riz (glutamate de sodium). Une saveur peu connue en Occident, nous pouvons la comparer à la saveur du lait maternel.

Un thé harmonieux présente des notes de tête, de cœur, de fond. Les senteurs s’expriment en humant la feuille sèche, puis la feuille infusée et enfin, la liqueur.